Saisissante projection de la Traviata à la MAM

 Samedi 10 Novembre : CinéMam’Music: 15 H auditorium

La star, c’est évidemment elle, la Traviata, Renée Fleming. Elle met en scène dans le rôle de Violetta Valery tous ses talents de chanteuse et d’actrice. En effet, pour ce rôle très lourd qui occupe quasiment en permanence le devant de la scène, elle ne se contente pas de chanter,  elle vit son rôle à la manière d’une héroïne de film. Certes, Renée Fleming n’a plus vraiment l’âge de Violetta – ni maquillage ni coiffure, il est vrai, ne font rien pour nous en dissuader – mais son chant legato atteint des moments sublimes, et l’on reste stupéfait devant tant d’aisance. Sa performance, remarquable de bout en bout, trouve un écho tout aussi probant dans la distribution qui l’entoure. Renée Fleming donne à ses deux partenaires  masculins l’occasion d’occuper eux aussi les planches.
Le ténor Joseph Calleja campe un Alfredo crédible, à la voix très timbrée, puissante et retenue à la fois.  Thomas Hampson, en Germont,  garde encore un très beau son, et s’identifie avec facilité à son personnage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s